Toutes les étapes de la crise sanitaire ont été des challenges sans précédent pour la plupart des entreprises. Des mesures rapides et réactives ont dû être décidées afin de maintenir les résultats et limiter les dégâts. Chez LSC nous n’avons pas fait exception.

 

La mise en œuvre des mesures sanitaires 

Le premier volet sur lequel il a fallu être intransigeant était la mise en place de toutes les mesures sanitaires nécessaires. La direction a travaillé en collaboration avec les travailleurs désignés, les délégations du personnel, le département communication et le département RH afin d’assurer leur mise en œuvre et la mise en place d’une communication de crise. Parmi les actions déployées, les messages « LSC Board » (par un membre du CA du groupe) ont été multipliés afin d’assurer la transparence et rassurer les collaborateurs. Aujourd’hui, le groupe a mis en place le régime CovidCheck dans certaines situations et encourage les collaborateurs à utiliser leur temps de travail pour aller se faire vacciner.

 

L’adaptation de l’organisation du travail

Concernant la gestion de nos projets, il a fallu faire face à l’incertitude des clients et une hausse des demandes d’informations. L’organisation des postes de travail a été revue en réponse à une forte sollicitation des infrastructures informatiques causée par le travail à distance. Bien que de multiples actions avaient déjà été mises en œuvre par le passé, notre département IT a dû accélérer la cadence et relever le défi. Aujourd’hui, il est possible de dire avec certitude que la crise sanitaire a eu un impact direct sur l’accélération de notre transformation numérique et la multiplication de nos initiatives de digitalisation.

 

La perception des collaborateurs

Concernant nos employés, il a fallu gérer les incertitudes tout au long de la crise. Après le premier confinement, nous avons élaboré un sondage pour évaluer l’impact du COVID-19 et les attentes des collaborateurs concernant le retour au bureau.

Les résultats ont démontré que le télétravail à 100% a eu des effets tant positifs que négatifs. Les principaux avantages cités concernaient l’absence des longs trajets, une meilleure concentration et la proximité familiale. Les principales faiblesses concernaient la rupture du lien social, la difficulté à gérer son temps de travail et la présence des enfants durant la période de confinement. Néanmoins, la quasi-unanimité des répondants (95%) était favorable à la continuité du télétravail selon des modalités différentes (ex. fréquence moins élevée).

Les mesures de communication ont été évaluées sur leur fréquence, la clarté des informations, la réactivité de la direction et l’efficacité des canaux utilisés. Ils ont donné lieu à un bon taux de satisfaction (91%).

De même la relation avec le supérieur hiérarchique a été sondée. Parmi les critères évalués, 90% des répondants disent s’être sentis soutenus par leurs responsables. 84% ont quant à eux connu une adaptation des objectifs afin de correspondre au contexte vécu.

Concernant le retour au bureau, bien que 86% des répondants envisageaient leur retour de manière plutôt positif, 32% d’entre eux disaient être stressé à l’idée d’une éventuelle crise économique.

 

Les moyens déployés pour continuer à prévenir les effets de la crise sanitaire

Afin d’assurer un retour serein de nos collaborateurs en présentiel, nous avons agi à différents niveaux :

  • Des actions de sensibilisation ont été menées : articles de sensibilisation, parcours de formation liée au bien-être et la gestion de la situation COVID-19
  • Des sessions d’informations par filiale avec une partie dédiée à la situation COVID-19 et un listing de bonnes pratiques pour un télétravail efficace et une bonne santé mentale
  • Des propositions de coaching/formation ont été déployées auprès des responsables (directions, managers) afin de s’adapter aux changements engendrés par la pandémie
  • Développement des compétences liées aux nouveaux outils de travail et/ou amélioration des procédures et modes opératoires
  • Invitation à se tourner vers des personnes de contacts en cas de problème de santé constaté (stress, dépression…)

Aujourd’hui, bien que la situation sanitaire se stabilise, elle reste problématique. À ce stade, il est encore impossible d’imaginer un retour à la normale. Ce phénomène stagnant peut entraîner des conséquences négatives, à moyen et long terme, sur le moral et la motivation des collaborateurs.

Plusieurs points de vigilance doivent ainsi être considérés :

  • Continuer à faire vivre la culture d’entreprise malgré les circonstances ;
  • Trouver des solutions pour aider les collaborateurs à s’assurer d’un bon équilibre vie privée/ vie professionnelle. Ce dernier est bouleversé par plusieurs facteurs tels que l’avènement du télétravail, l’infobésité (accélérée par le phénomène de digitalisation) et le retour des problématiques liées à la mobilité (trajets domicile-travail) ;
  • Maîtriser leseffets de la virtualisation des relations professionnelles internes et externes ;
  • Trouver un équilibre entre l’agilité organisationnelle et la rigueur ;
  • Continuer à respecter un protocole sanitaire strict tout en offrant un environnement de travail agréable ;
  • Prévenir les risques psychosociaux qui peuvent résulter de cette situation (stress, anxiété et dépression associés à la crise sanitaire…).

Dans cette optique, de multiples actions continuent d’être déployées. Parmi elles, on compte la formalisation d’une convention de télétravail (à raison de 20% du temps de travail), la mise en place d’horaires de déconnexion, la continuité des sessions d’informations, la reprise des événements d’entreprise ou encore la participation à des événements sportifs…

De même, nos collaborateurs ont des attentes de bien-être liées à l’aménagement de nos bureaux. Intégrer notre nouveau bâtiment à Contern est l’occasion d’enclencher un nouveau départ. Une nouvelle dynamique sera ainsi créée et bénéficiera à tous les collaborateurs de nos filiales luxembourgeoises. Nous espérons ainsi consolider les liens entre nos équipes et favoriser les échanges.

 

Article paru sur